La Victime

Où que nous allions, nous ne voyageons que pour notre propre découverte. Laissons tomber le scénario de victime par David Ciussi.

Si nous observons bien nos conversations quotidiennes, nous pouvons voir que nous passons beaucoup de temps à jouer à la victime, à nous plaindre. Ce fonctionnement nous paraît naturel. On peut même se demander de quoi nous parlerions  tout au long des journées si nous n’avions pas nos scénarios de victime ?

Devenir victime est un rôle dans lequel nous pouvons tous nous reconnaître car nous y jouons tous. C’est très simple, nous rencontrons une personne ou une situation qui ne correspond pas à nos attentes, les choses ne se déroulent pas comme nous l’espérions, cela nous contrarie et nous en devenons victime.


La victime occulte le réel

La victime a ce trait particulier : Pour exister, elle a énormément besoin de parler d’elle,  de sa “victimite” car elle ressasse à l’intérieur d‘elle-même.  Elle cherche les gens avec qui parler toujours des mêmes problèmes pour être reconnue dans sa difficulté.

Mais elle a une petite astuce ; si elle ne trouve pas un auditoire suffisant pour l’écouter, elle va continuer le même dialogue mais à l’intérieur de sa tête ! Elle vit dans son mental et non pas dans le monde de l’expérience. Pour elle, ce qui est important, c’est ce qu’elle pense. Elle va avoir, en boucle, un dialogue à l’intérieur de son esprit, elle n’a alors même plus besoin des autres pour souffrir.

Elle est seule, aucun danger ne la menace et pourtant, pour elle, le danger est là, avec pour preuve son angoisse. Elle occulte le réel au profit d’un système mécanique de pensée de victime et elle trouve cela normal. Toute seule, la victime se crée une espèce de performance mentale et intellectuelle, elle fabrique un mécanisme d’identification et devient alors ce à quoi elle pense d’une façon récurrente.

Elle se rend alors en première victime d’elle-même parce qu’elle ne s’aime pas, se fâche et devient triste ou violente de ne pas être reconnue. Elle sélectionne dans sa propre vie et dans la vie des autres ce qui va lui permettre de continuer à vivre mal, et entretenir des commentaires négatifs sur tout et  rien.

Ce comportement a une conséquence,  il génère de la violence, crée une menace pour elle-même. C’est une façon subtile de se faire la guerre en pensant désirer ardemment vivre en paix. Et ainsi se crée un système économique de la victime, une sécurité sociale de la victime.


La peur d’être soi

La victime est identifié à quelque chose de logique, de répétitif :

. “J’ai peur de ce que je pense.”

. “J’ai peur du présent et de l’avenir, je ne veux pas que le passé revienne…”

Elle reste dans la peur du contenu sans savoir qu’en réalité elle a peur d’elle-même.

La difficulté c’est de prendre conscience que cela se passe au centre de soi-même, que “C’est vrai, j’ai peur de moi”. Il est important d’apprendre à rencontrer cette peur fondamentale avant les peurs de ceci ou de cela, qui sont des peurs secondaires.

En prenant conscience de cela, on voit que nos pensées sont comme une projection sur un écran. Sur l’écran du téléviseur, l’acteur a peur…mais ce n’est pas vous ! Vous êtes le spectateur qui observe la peur de l’acteur. L’observateur n’est pas l’acteur.

De la même façon, vous pouvez acquérir cette maîtrise en prenant conscience que vos pensées ne sont pas vous, elles sont à la surface de votre être comme des vagues à la surface de l’océan. L’océan n’est pas agité dans sa profondeur. Seule une partie de lui est agitée, l’autre est calme et tranquille. Ainsi vous ne vous identifiez plus aux pensées de surface mais à l’espace libre et paisible entre deux pensées. Le retour au corps et au réel immédiat est une intention pédagogique à vivre la vraie vie,  à écouter notre être intérieur qui n’a jamais peur.

Alors pour aller de l’avant et être bien dans notre vie, savoir saisir notre chance, etc, laissons tomber ce mécanisme de victime qui alimente l’illusion, nous freine dans nos actions et notre créativité.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*