La conscience cosmique par Ralph Maxwell Lewis

(Extrait du chap. XXII du Sanctuaire intérieur )

L’état mystique normal est celui dans lequel un homme ressent l’impulsion, la stimulation et la détermination pour fortifier son caractère, suivre la voie de la droiture et développer les vertus couramment admises. De tels états de conscience mystique sont encouragés par la société. La civilisation et la société en général ont besoin de toutes les religions et de tous les systèmes philosophiques qui conduisent l’homme à vivre plus près de Dieu ou du Dieu qu’il conçoit, qui fortifient son caractère et l’amènent à suivre ce qui, selon lui, procède des aspects spirituels de son être intérieur.

L’une de ces expériences mystiques véritables est celle de l’inspiration, cette illumination soudaine et complète de l’homme qui surgit intuitivement plutôt que par les procédés laborieux de la raison ou de l’étude. Cependant, toute inspiration, résultat de l’état de conscience extatique ou mystique, n’est pas un influx soudain de connaissance ou de vérité nouvelle, ou une révélation de faits et de circonstances. Fréquemment, l’inspiration est une consécration, le stimulant qui pousse à consacrer sa vie à un certain idéal, à être loyal, véridique, ou à atteindre un noble but. Il existe certains tests pour déterminer les expériences mystiques véritables. Disons ici que les expériences mystiques n’échappent pas aux tests auxquels toute autre expérience éprouvée par un observateur rationnel serait soumise. C’est une sérieuse erreur que de croire que l’incohérence et l’obscurité sont des signes de Conscience Mystique, car l’expérience mystique doit être cohérente ; elle doit être rationnelle et compréhensible.

Quatre critères permettent de déterminer si on a vécu ou non une expérience mystique et si l’on a véritablement atteint l’état de Conscience Cosmique. Les mystiques et beaucoup de psychologues éminents sont d’accord sur ces quatre points.

Le premier est connu sous le nom d’ineffabilité. Le mystique découvre, lorsqu’il revient à son état normal de conscience, qu’il est incapable d’exprimer par des mots ce qu’il a éprouvé et qu’il ne peut expliquer aisément son expérience à une personne qui n’a pas connu d’expériences semblables. La conscience mystique, en effet, est plus un phénomène de sensation et d’émotion qu’une expérience intellectuelle. Nous savons tous combien il est difficile de décrire fidèlement la valeur ou le développement de certains sentiments que nous avons éprouvés. L’oreille du musicien peut déceler des sons délicats qu’il est seul à pouvoir percevoir et apprécier. Il ne peut faire comprendre ou ressentir sa perception aux autres, à moins qu’ils n’aient une oreille semblable à la sienne. Le grand artiste peut discerner certaines symétries de formes et certaines nuances de couleurs qui échappent à l’oeil de l’individu moyen, mais il ne peut les faire percevoir.

Le deuxième critère est connu sous le nom de qualité intellectuelle. Le mystique comprend que ce qui lui est transmis vient d’une Intelligence Suprême ou Supérieure, que c’est une connaissance ou une sagesse qui transcende tout ce qu’un être humain pourrait lui communiquer oralement ou par écrit. De plus, il fait l’expérience de l’aperception, c’est-à-dire d’une compréhension complète, d’une illumination. Il ne s’agit pas simplement de la réception de certaines sensations ou impressions, mais d’une compréhension complète et totale. L’homme découvre la nature de Dieu et les profondeurs de l’âme. De plus, la connaissance acquise fait toujours autorité. Ce que l’on éprouve n’est jamais obscurci ou amoindri par aucune question ni aucun doute quant à son authenticité. Il existe toujours une conviction intérieure.

Le troisième critère est connu sous le nom de nature passagère et concerne la durée de l’état de Conscience Cosmique. D’après les témoignages, on s’accorde généralement à dire que cet état ne peut pas durer plus d’une demi-heure à une heure. De plus, celui qui en fait l’expérience n’a qu’un souvenir imparfait des détails de cet état. Il conserve une appréciation complète du résultat de l’expérience, de l’état dans son ensemble, mais il ne peut se rappeler objectivement tous les détails qui y ont contribué. Nous pouvons comparer cela à une boisson absorbée par une personne assoiffée. Quand sa soif est étanchée, elle éprouve une grande satisfaction. Il lui serait pourtant extrêmement difficile de décrire cette boisson. Les termes fraîcheur et humidité ne suffisent pas pour exprimer en détail la satisfaction éprouvée. En outre, chaque fois que l’état de conscience mystique revient, cela se traduit toujours par un progrès. Autrement dit, chaque expérience commence là où la dernière s’est arrêtée. Il n’y a pas d’intervalles inexpliqués ; le développement est toujours progressif. Tout se passe comme si l’on regardait un film, et que, soudain, on coupait la lumière. Les images disparaîtraient alors. Des minutes, des heures ou des jours plus tard peut-être, si la lumière était remise, les impressions visuelles sur l’écran reprendraient exactement à l’endroit où l’histoire s’était arrêtée. Rien ne resterait inachevé ou inexpliqué. On ne retourne jamais en arrière, et il n’y a pas de régression dans l’état de Conscience Cosmique.

Le quatrième critère, dans le test et la détermination de ce qui constitue l’expérience mystique de la Conscience Cosmique, est la passivité. Indépendamment du moyen employé pour provoquer l’état de conscience mystique, qu’il s’agisse d’une concentration sur quelque idée, mot ou lieu ou de l’effet produit par quelque exercice physique, une fois que cet état de conscience est atteint, l’individu se sent en présence d’une Puissance supérieure, d’une omniscience. Un sentiment d’humilité l’envahit. L’ego, la vanité, l’arrogance, l’individualité, tout cela se détache de lui, et son âme se dresse dans sa pure nudité devant l’autorité suprême. Il n’y a aucune inclination à vouloir, à exiger, à commander. On aspire simplement à être réceptif, à recevoir une révélation, tel un spectateur, avec une grande espérance, mais toujours avec humilité.

Qualitative Life, Emergence Spirituelle.

 Mon Emergence Spirituelle.

J’aimerais vous partager une expérience que j’ai vécu il y a quelques années… Et qui fût pour moi un point-carrefour déterminant dans ma vie.

Mon but n’est pas de vouloir faire un étalage éhonté de cette expérience qui fût l’une des plus belles de ma vie, mais plutôt de pouvoir aider d’autres êtres qui un jour pourrait vivre ce genre d’ Emergence Spirituelle et qui pourrait se demander si il ne commence pas à devenir fou ou plus encore, simplement devenir Dieu en personne….

Commençons par le commencement….

Mon voyage sur cette Terre, a commencé au Canada dans un corps féminin, sur le territoire d’Amérique du Nord. Plaque tournante entre l’Europe et l’Amérique, pays de grands espaces, dans une ambiance respectueuse des races et des différentes ethnies.

Peuple d’aventuriers on y retrouve une grande liberté de pensée et de conscience… Une nouvelle façon de vivre.

Pour ma part née dans une famille, d’origine française, arrivée au début du XVI siècle. Cette famille était presque idéale pour ce début du voyage sur cette planète Terre. Harmonieuse, parents de principes, n’ayant jamais pris une goutte d’alcool, ni pris une cigarette, elle me donnât un bel exemple de respect envers moi-même et les autres. Mon père portant le nom de Paradis se donnât comme but, de bien incarner sur ce plan ces grands principes d’harmonie et de paix et fût le plus héritage qu’il me transmit.

*
Mais malgré ce cadre idyllique, de famille harmonieuse, l’exemple de ma mère et de plusieurs femmes qui m’entourent n’est pas pour moi mon idéal. Je constate ma différence, la maternité n’est pas pour moi.
*
Mon goût de l’aventure, des voyages, de liberté, de contacts sous toutes ses formes, toutes ses réponses à élucider aux questions que je me pose depuis ma plus tendre enfance, cette soif de découvrir la Vérité qui se cache au-delà des apparences, autour et à l’intérieur de moi, est plus fort que la stabilité sociale et familiale tant annoncée….
*
Pendant quelques années à essayer de m’y conformer et de créer mon propre univers de Beauté, cette stabilité ne me permet pas ce développement total que ma nature recherche. Plusieurs facettes de moi étant occultées et sous-alimentées, sac au dos je pars de mon univers protégé pour de nouveaux espaces, à la rencontre des parties de moi perdu au cours du temps. Découvrir la Vérité qui se cache derrière toute chose, tel est mon désir. Partir à la découverte des 90 % d’inconscience, qui nous habite, tel est l’aventure que je choisis.

*
Guidée par une voix interne, je parcours différentes régions du monde et plus particulièrement les Amériques, le Canada, les Etats-Unis, le Mexique, le Pérou, pour ensuite faire un premier saut en Europe pour y retrouver mes racines ancestrales. Tous ces voyages, qui se font un peu tardivement, qui est comme une crise d’adolescence vécu au début de la trentaine, après un essai d’entrer dans le cocon standard social, couple- maison- travail…. Ces voyages sac au dos que je fais seul formellement, sont en fait très riches en présences subtiles et je découvre peu à peu, la voix de mes amis des autres plans qui me guident, que plusieurs nomment leurs anges-gardiens. Après de nombreuses années à vivre sous la coiffe de mon mental bien concret.. Je découvre au cours de ses voyages un petit canal fin, une nouvelle ligne de communication avec d’autres plans qui doucement commence à me faire entrer dans ce courant Magique de l’Univers.

Après quelques voyages que j’essaye d’intégrer dans ma vie bien pensante, je désire vivre de plus en plus ce voyage permanent, dans ce courant de Vie Magique. Et comme je ne trouve rien autour de moi qui correspondent à cet élan, je commence doucement à trouver les réponses dans un voyage qui ne se passent plus à l’extérieur mais qui devient de plus en plus intérieur… qui passent d’un voyage à l’horizontale et qui se verticalise de plus en plus.

Ma quête de l’absolu devient de plus en plus forte, et après une grande demande au Ciel, pour m’aider à comprendre les principes et les grandes lois de l’univers…. Voilà que le Ciel décide de me répondre en ce matin du 11 mars 1994, à 7 h30 précisément …

Mais avant de vous parler de ce grand jour du 11 mars 1994….il me paraissait normal que je vous parle du début de ma vie. Car souvent les gens pensent que lorsque qu’une telle Emergence Spirituelle arrive à une personne, ils pensent immédiatement qu’ils ont été maltraité durant leur jeunesse ou qu’ils étaient très pauvres, battus, drogués, en déprime … Ce qui n’était pas du tout mon cas, mais je cherchais toujours cette Grande Vérité …

Donc, avant de vous parler de ce merveilleux 11 mars 1994, et de cette Emergence Spirituelle je retournerais trois semaines en arrière…

Ayant une semaine de vacance, je décidais de partir seule à la campagne et de faire une semaine de retraite intérieure. Vivre ses voyages intérieurs a toujours été pour moi de grandes retrouvailles… Cette fois-là, je décidais d’intensifier ces moments en faisant quelques jours de jeune. Je passais une semaine à faire des voyages entre mes enfers et le Paradis, et continuais en quelque sorte à purifier mon canal de jonction. Et à chaque fois un nouveau regard sur la vie m’apparaissait… Remettre de la lumière dans ses zones d’inconscience était en quelque sorte des expériences de petites et grandes renaissances.
A mon retour de cette semaine à la civilisation, je recevais une lettre d’un ami me mentionnant qu’une personne venait au Canada pour parler de son expérience de vie et qu’il était comme moi chercheur de Vérité…. Je décidais donc de rester dans ce niveau d’énergie acquis au cours des derniers jours et continuais durant toute la semaine à faire un travail intérieur et de méditations très actifs…
Le jour de la rencontre arriva et qu’elle fût ma joie d’entendre ce message, qui était celui que j’attendais depuis toujours. Enfin je n’étais pas la seule à parler le même langage et cette personne me donnait déjà plusieurs réponses aux questions que je me posais. Cet être avait plusieurs amis, comme lui, qui vivait cette même aventure depuis plusieurs années et qui étaient eux aussi animés par cette recherche de la Vérité….

Suite à cette rencontre, un élan intense s’intensifiait et durant les jours qui suivirent, un processus d’accélération se mettait en place…. Je n’étais plus seule….

Par contre, suite à une deuxième rencontre le jeudi soir, je restais encore en quelque sorte insatisfaite et là je fis une demande très précise au Ciel…

Je demandais très précisément :

« Demain matin à 7 h30 je veux comprendre le Sens Réelle de la Vie…. »
Et quelle ne fût pas ma surprise, le lendemain matin de recevoir cette réponse du Ciel, et de me réveiller le lendemain matin à 7h30 précise dans un grand éclat de rire… Avec comme l’impression d’avoir mis la dernière pièce du Grand puzzle de la Vie et de comprendre enfin ce qu’était la Vie avec un grand V.

Et je ne sais pas pourquoi, mais j’avais l’impression qu’à cet instant je n’étais pas la seule à avoir compris et que tout le monde avait compris… en même temps que moi..

Je me suis donc, mise à contacter amis et famille, pour vite me rendre compte qu’en fait, j’étais bien la seule à vivre, cet instant d’extase et ce nouveau regard sur la vie…. Cette Renaissance… La traversée du Miroir…

Je décidais, donc, de mieux comprendre, cette nouvelle énergie qui s’intensifiait en moi, et partis à la campagne, pour intégrer cette nouvelle énergie assez intense, il faut l’admettre qui m’arrivait…

Et là commençât, trois jours d’une intensité inimaginable et incroyable… Il se passait une accélération de conscience d’une rapidité telle qu’il était difficile de garder mon équilibre, du moins dans un plan social… Le dessus donnait beaucoup d’informations que j’attendais depuis toujours et le dessous en quelque sorte avait du mal à intégrer toutes ses informations et à suivre ce processus. En fait, ce nouvel état était en quelque sorte comme si je retrouvais un état normal de conscience, que j’avais perdu depuis toujours, mais pour ma famille, qui m’avait rejoins et qui cherchait à comprendre ce que je vivais, c’était assez traumatisant si l’on peut dire, et ils avaient du mal à suivre ce que je vivais.
Je leur disais attendez, comment je pourrais bien vous expliquer cela… Et là, je cherchais une autre façon de leur démontrer la richesse des informations qui m’arrivaient…

Quelques heures après le début de ma révélation et de mon grand éclat de rire, je décidais d’aller prendre un bain et là j’ai vécu une expérience de dédoublement qui fût un moment marquant de cette expérience… Je me sentais sortir de mon corps…. Pour entrer dans un courant d’harmonie, de paix et d’Amour absolue, d’une immensité incroyable… j’entrais dans le courant Magique de l’Univers de plus en plus près de Dieu. J’étais dans une énergie d’Amour inconditionnel et d’une conscience parfaite de la Vie… c’est comme si tout ce que je pensais pouvais arriver immédiatement. Je me sentais devenir comme une Grande Magicienne et arrivait à comprendre le message de Dieu dans toute sa subtilité…. Et tout ce que je pensais pouvait arriver immédiatement.

Et là je fis la rencontre d’un être exceptionnel… Nous avons eu un échange d’une grande Bonté, il me transmettait plusieurs informations des Grands principes de la Vie et à la fin il me dit de retourner sur terre pour communiquer aux autres ce que je savais maintenant. Parler de ce que j’avais vécu du vrai sens de la Vie. De ce qui se passait de l’autre côté du miroir…

Au même moment, j’entendais au loin la voix de ma sœur et de mon père qui était arrivé à côté de moi qui appelait mon nom et qui me disait reviens vers nous, nous sommes là… Et doucement malgré moi, je retournais dans mon corps, que je réintégrais comme une petite boîte d’allumette, qui était en fait trop petit pour intégrer tout cet Amour absolu, cette Conscience et cette Immensité que j’avais contactée….
Pendant ces trois jours intenses, j’avais une énergie incroyable et je n’avais pas de besoin de dormir, ni manger…

Par la suite, mon père qui était assez terrifié par ce qui m’arrivait, m’a dit par la suite : « C’est comme si nous étions sur deux fréquences de radio différentes, nous sur le AM et toi sur le FM… »
La journée après mon dédoublement, une autre expérience très marquante m’arriva…
J’étais couché avec ma mère qui était à côté de moi, il faut dire que ma famille s’inquiétait beaucoup de mon état et me surveillait à chaque instant.

A ce moment-là, j’ai revécue le moment de ma conception, moment incroyable, où mes parents m’avaient conçu, au moment de l’accouplement, l’instant où le spermatozoïde rencontre l’ovule… le moment de ma procréation. Ce qui est particulier à signaler, c’est qu’à ce moment-là, pendant que je vivais cette expérience, ma mère qui était couché à côté de moi, m’a dit par la suite, que mon corps changeait de température à une vitesse incroyable, et passait du chaud au froid en quelques secondes. Ce fût un moment très fort et très marquant, qui je dirais aujourd’hui m’a dégagé en quelque sorte d’un accrochage, c’est ce que je réalisais par la suite, et qui m’a permis de me dégager du conditionnement que mes parents m’avaient donné depuis ma naissance. Je pourrais dire que ce moment a été une nouvelle naissance et que je recommençais à vivre avec de nouvelles normes de pensée, qui n’était pas conditionné par eux, mais par cette nouvelle conscience qui s’intégrait en moi.

D’autres prises de conscience se sont passées, durant ces jours intenses…. Je recevais un nouveau regard sur toutes mes conceptions…

Je prenais conscience de la force des couleurs, des nombres, je recevais des messages qui aujourd’hui se sont réalisées et dont je doutais totalement à l’époque… Mais toute cette expérience était vécu dans un niveau d’harmonie et d’Amour absolue qui perdura très longtemps après et qui dure toujours…mais je dois l’avouer avec beaucoup moins d’intensité qu’à ce moment précis.

Le premier éclat de rire débuta le vendredi matin, et le dimanche cet état était toujours aussi présent. Mes parents désemparés, après avoir consulté des amis décidèrent le dimanche de m’amener à l’hôpital.
J’ai été accueilli par un jeune couple de médecin stagiaire, très beau tous les deux et je leur tenais un discours sur la vie pendant plus de trois heures… Et comme durant ces jours, je prenais conscience qu’il y avait une présence qui nous surveillait une télédiffusion universelle en quelque sorte et que nous étions toujours surveillé… je tenais ce discours en pensant que j’étais filmé et que c’était comme l’émission de télévision surprise-surprise, que nous connaissons bien au Québec…et que ces médecins étaient en fait de beaux acteurs, et que plusieurs personnes écoutaient ce que je disais par l’entremise d’une télévision cachée… Comme en fait j’intégrais peu à peu cette nouvelle énergie, je confondais les plans, entre le décor de ce plan et l’arrière du décor, de cette grande mise en scène qu’est la Vie.

Après ce beau discours, j’ai finalement été mis en face de la situation, lorsqu’ils ont commencé avec force, à vouloir me donner des médicaments… Là ce fût le choc, moi qui ne prenait jamais de médicaments et qui était très sensible à leurs effets secondaires.

Lorsque je me suis réveillée 24 heures après, je demandais à moitié endormie une feuille de papier et un crayon pour écrire une lettre au médecin, en leur mentionnant que je refusais tout traitement médical, et que je refusais tout médicament… Car quelques semaines avant, j’avais eu la chance de lire dans les journaux, qu’une nouvelle loi était passée au Canada et qui donnait tout pouvoir au patient sur le traitement qu’il désirait recevoir du corps médical… Vous pouvez imaginer la rage de mon médecin, qui a voulu malgré tout continuer de force à me donner des médicaments. Je savais bien, que ce que je vivais n’étais pas une situation normale, du moins concernant la société, la seule chose que je demandais, c’était d’être seule et de mieux comprendre ce qui m’arrivait et de pouvoir intégrer cette nouvelle conscience qui voulait s’éveiller.. Je savais intérieurement que si je prenais ces médicaments, j’étais perdu, que cela avait pour but d’éteindre cette nouvelle flamme et la seule solution que je voyais étais de quitter l’hôpital… Je peux vous dire qu’encore aujourd’hui plusieurs doivent garder en mémoire une jeune femme en jaquette d’hôpital dans le métro de Montréal… en plein milieu de l’hiver canadien… Retrouver par de gros colosses. De force ils me ramenaient à l’hôpital.

Après trois jours à l’urgence, je pensais enfin, qu’ils en avaient terminés avec mon cas et que je sortirais enfin de cet hôpital, et non qu’elle ne fût pas ma surprise d’apprendre qu’au lieu de me faire sortir, il m’emmenait à l’étage des fous et des malades mentaux…

Surprise, je découvrais des gens très intelligents pas tous, n’ayez crainte, mais du moins un ou 2, qui avaient un esprit au-dessus de la moyenne et qui avait une conscience très aigue, et qui était là depuis de nombreuses années. On les enfermait car ils étaient trop dérangeant pour la société…. Et que personne ne comprenait la richesse des informations qu’ils transmettaient.

Les auxiliaires qui étaient très gentils, me disaient qu’ils ne savaient pas trop ce que je faisais là et qu’à leur avis je n’y resterais pas longtemps… C’était gentil de leur part, mais lorsque c’est nous qui sommes dans cette situation on aimerait bien connaître l’avenir rapidement, j’étais à l’hôpital depuis 3 jours et j’avais bien hâte d’en sortir… Le vendredi soir, j’ai eu droit à la soirée dansante…et non pas celle du samedi soir… Danser avec tous ces joyeux troubadours… reste encore pour moi un souvenir très marqué de ce séjour ….

Lorsque j’ai finalement pris conscience qu’en fait j’étais vraiment la seule à pouvoir me sortir de là… J’ai demandé à faire des téléphones et j’ai contacté une de mes connaissances qui étaient haut placé au gouvernement de la santé, je lui expliquais ma situation et lui demandait de me faire sortir de cette situation. Ce qu’elle a pu faire partiellement, ce qui signifiait un congé pour le week-end, une journée et demi en dehors de l’hôpital…

Congé pas de tout repos, car je cherchais comment me sortir de cette situation délicate et de ne pas retourner à l’hôpital…

Je pourrais dire que le moment le plus difficile à vivre de toute cette expérience, fût le dimanche au soir. Retourner consciemment par moi-même à l’hôpital, car ma première idée n’était pas de sortir que pour le week-end mais de ne plus jamais y remettre les pieds… Je ne voulais pas y retourner, mais une de mes amies psychiatre me disait si tu n’y retournes pas, ils ne te lâcheront jamais, ils te retrouveront, et te ramèneront de force et là tu ne pourras plus décider de rien… La coiffe et le pouvoir médical sont très forts dans notre société… Et il faut être très rusé pour la traversée..…

De retour à l’hôpital, j’ai eu la chance le lundi matin de rencontrer un nouveau médecin, plus ouvert d’esprit qui a fini par me laisser sortir en me mettant en garde sur la méditation…En me disant trop c’est comme pas assez…Il m’a dit : « Tu oublies cette aventure et tu reprends ta vie comme tu l’as laissé il y a une semaine… Retourne, travailler et reprends ta vie normalement».

J’avais vécu une expérience incroyable et je ne voulais surtout pas l’oublier, car c’était jusqu’à ce moment-là le moment le plus beau et le plus conscient de toute ma vie…

 

 

 

Je pris un mois de congé pour intégrer cette belle aventure…. J’ai rencontré des thérapeutes ouverts d’esprit qui m’expliquait que j’avais vécu une crise Emergence Spirituelle… et une thérapeute me conseilla de lire un livre d’une grande richesse, pour mieux comprendre ces émergences de consciences spirituelles… écrit par un ancien psychiatre Stanilas GROF et sa femme. Qui s’intitule « À la recherche de soi »

Voici le lien pour en savoir plus sur ce livre… http://www.radio-canada.ca/par4/mag/20001022/vb/psycho_transpersonnelle.html

En fait ce bouquin donne plusieurs éléments sur le processus des gens qui vivent ces Emergences Spirituelles et explique bien cet éveil de la conscience modifié qui arrive à de plus en plus d’êtres actuellement. Il explique bien la différence ente la folie et ces états de conscience modifiées. La subtilité est fine mais bien présente… Et ce livre décrit bien cette différence… Ma famille en le lisant me disait par la suite, « Ah oui tu étais comme cela et non pas comme ça…. »

On m’a signalé qu’aux Etats-Unis, plusieurs maisons ont été créé pour recevoir des gens qui vivent cette situation de conscience modidiée.… Le but est de leur laisser vivre ce processus jusqu’au bout. Processus qui peut parfois durée plusieurs semaines. L’idée première, est de placer ces êtres dans un endroit calme et protéger… car ce qui a été constater c’est que ces moments sont très bénéfiques et très purificateurs pour les êtres et qu’ils en ressortent transformer et guérit d’un mal être qui les habitent… Et que suite à cette émergence leur vie change complètement… Leurs valeurs sont totalement différentes… mais ce qui est essentiel, en fait, est de laisser les êtres libre de vivre ce processus par eux-mêmes et ne pas interférer dans ce qui se passe … mais seulement de les protéger pour qu’ils ne vivent pas de blessures physiques… En fait c’est ce que les Chamanes vivaient à une autre époque et qui étaient reconnus par leur peuple…

Pour ma part après cette expérience, je quittais mon appartement que j’adorais, je reprenais le travail mais que quelques jours par semaine… Et le reste de la semaine je partais avec ma tente, qui fût ma nouvelle demeure pendant plusieurs mois et partais à l’aventure… je me laissais guider par mes intuitions que j’avais plus ou moins renié toute ma vie, car avant cette expérience, j’avais dirigé ma vie raisonnablement avec comme seul ami mon mental concret… Ces mois d’intégrations furent remplis de magie, de coïncidences et de synchronicités….

Donc, je prenais comme décision, du moins pendant un temps d’apprendre à vivre en écoutant ma petite voix interne…guidé par le dessus… Mes choix me paraissaient très différents de ce que j’aurais pu vivre avant. Mais chose surprenante, il ne m’arrivait que de belles choses…c’était comme si j’entrais doucement dans le courant Magique de l’Univers…

Mais ce que j’ai pu aussi constater, c’est qu’il était très difficile de faire confiance au plan supérieur, et il m’est arrivé une fois ou deux de me révolter avec cette dimension du dessus qui me dirigeait… et qu’il m’arrivait souvent de vouloir reprendre pouvoir sur ma vie avec mon mental bien concret…. Mais je constatais qu’à ce moment-là je sortais rapidement de ce courant magique, qui me conseillait de prendre telle direction et pas une autre…

Après plusieurs années à vivre dans ce nouveau courant relié avec les dimensions divines de l’Univers et à leur faire confiance… Je continue à vivre chaque instant dans ce processus de conscience qui nous relie et qui nous guide. J’ai eu la chance de rencontrer et de vivre aujourd’hui avec des amis qui aspirent au même but que moi… Et ce qui pouvait me paraître anormal à une certaine époque est maintenant, tout à fait normal aujourd’hui… Cela dépend à qui on parle.

Aujourd’hui, je vis ces instants avec moins d’intensité et plus consciemment, ce qui je peux vous assurer, est plus facile à vivre pour mon entourage.

J’ose, en parler aujourd’hui après plus de 17 ans d’intégration de cet état de conscience modifié…. L’année dernière j’ai rencontré dans un contexte social, un psychiatre, et un ami à moi m’a demandé de lui relater mon expérience… Qu’elle ne fût pas ma surprise de voir la peur dans son regard, au cours de notre entretien… J’étais surprise et je me disais que pour quelqu’un qui avait cherché toute sa vie des réponses à ces états… il aurait dû être attentif à cet expérience… Mais je voyais malheureusement la peur qui l’habitait…

Aujourd’hui j’ose parler en espérant que ces propos, pourront aider des êtres qui pourraient vivre ces moments d’Extase, sans comprendre le sens réelle de ce qui peut leur arriver…Et qu’au lieu de les conduire vers les abysses de l’incompréhension seront conduit à comprendre ce que le Ciel leur envoie comme Message Divin.

C’est à vous d’écouter votre voix interne et d’ouvrir une à une les portes qui s’ouvrent à vous.
Je tiens à signaler qu’au moment de cet expérience, j’avais 35 ans…je n’avais pas vécu de choc émotif particulier, je vivais une vie sociale très normale, j’avais un commerce reconnu, et comme je parle beaucoup de ma famille, à l’époque j’habitais seul. Et j’étais très consciente du changement qui s’opérait… j’avais simplement le besoin d’intégrer cette intensité qui m’habitait…et qui m’habite toujours aujourd’hui…

A cette époque j’ai pensé écrire un livre, mais en fait je savais que ce n’était que le début d’une nouvelle vie et que malgré cette expérience unique, je ne devais pas m’extérioriser par l’écriture d’un livre mais plutôt intégrer cette expérience dans toutes les cellules de mon être…

J’avais de besoin d’intégrer ce nouveau regard, de préciser et de renforcer cette ligne de jonction avant d’en parler librement… Ce qui est chose faite…  Et je suis heureuse de le partager sur cette plateforme de Qualitative Life, qui me paraissait la plus adaptée pour m’exprimer à ce sujet.

J’espère que ce message venant du Ciel pourra aider quelqu’un qui le moment venu, pourrait vivre cette expérience. Et que mes propos l’aideront à mieux comprendre qu’il vit une Emergence Spirituelle, et que ce n’est pas quelque chose d’anormale mais bien une renaissance qu’il faut laisser vivre et intégrer… Pour ma part ce processus a été vécu intensément pendant 3 jours, mais je sais que pour certaines personnes cela peut être vécu pendant des semaines.

 Et vous, qu’avez-vous vécu ce 11 mars 1994….

Qu’est-ce que le ciel vous a envoyé comme message…

Je suis bien curieuse de l’apprendre…