ALCION – SOLEIL CENTRAL DE LA GALAXIE

P

PAGE D’ACCUEIL

 

 Alcyone,

le Grand Soleil Central qui se trouve au centre de la Galaxie, dans la Constellation des Pleiades et son « Anneau de Lumière » ou « bande photonique » ou encore « ceinture de photons », que nous sommes en train de traverser avant de faire le saut quantique tant attendu, dans la 4ème et puis rapidement vers la 5ème dimension.

Alcyone est la plus brillante des 7 Sœurs, l’étoile principale du système des Pléiades. C’est une étoile très particulière, car une multitude de systèmes planétaires orbitent autour d’elle, y compris notre système solaire. Son énergie photonique se déverse en permanence sur ces différents systèmes et sur leurs habitants. Une myriade de mondes et de créatures dépendent donc directement d’Alcyone.

Quand on parle des Pléiadiens et de leur rôle actuel dans notre transition vers la quatrième puis la cinquième dimension, on fait généralement référence aux êtres originaires de l’amas M45, c’est-à-dire des « lointains » systèmes d’Alcyone, d’Astérope, de Mérope, de Taygète, de Maya, d’Électre ou de Sélène, mais on pourrait tout aussi bien parler des Terriens, puisque notre planète fait partie non seulement du système solaire mais d’un système bien plus vaste orbitant autour de son étoile-mère, qui n’est autre qu’Alcyone.

Nous en avons perdu la mémoire parce que le mouvement de notre Soleil autour d’Alcyone est extrêmement lent : alors qu’il faut 365 jours à la Terre pour accomplir sa révolution autour du Soleil, il faut 26.000 années terrestres au Soleil pour accomplir la sienne autour d’Alcyone. Et ce n’est pas une théorie New Age ; c’est un fait connu et accepté par les scientifiques, un fait astronomique. Ce qui veut dire qu’en réalité, notre Soleil est connecté aux Pléiades et que par conséquent nous sommes nous aussi d’une certaine manière des Pléiadiens !

 

 

LA CEINTURE DE PHOTONS 

 

D’autres cycles naturels en-dehors des annuels existent et le soleil traverse des processus divers. 
Il envoie des charges – des électrons et des protons – qui modifient le champ magnétique de la terre. Dans ce domaine, il est reconnu que l’influence sur les systèmes biologiques est significative.
Autrement dit ?
Il existe des relations avérées entre l’intensité et les variations du champ magnétique terrestre d’une part et les états d’humeur et de conscience de l’homme. 
 
 
***
L’activation stellaire se produit lorsque notre système solaire s’aligne avec les bandes de hautes fréquences des Pléiades, et de d’autres constellations telles Sirius, Arcturus, Orion et Andromède. Par la suite, ces bandes convergent et passent toutes par la Terre. Si la Terre est toutefois déséquilibrée, les hautes fréquences produiront une « Apocalypse ».
 
 Ces activations sont déjà en cours et se poursuivront jusqu’aux environs de 2012-2017. Le cycle temporel dure 26.556 ans, ce qui représente la précession des équinoxes. Il provient de la lente oscillation de la Terre au cours de sa rotation et de son orbite autour du Soleil. Ce principe est connu des astronomes. A noter qu’il ne faudrait pas confondre cette période avec le cycle de 24.000 années que prendra notre système solaire à compléter son orbite autour d’Alcyone, le soleil central des Pléiades.

Pour mieux comprendre l’alignement dont il est question, imaginez, si vous voulez, une série de cercles dans d’autres cercles (cycles dans d’autres cycles), tournant à différentes vitesses, et possédant chacun un aimant.

 Périodiquement les aimants s’aligneraient et formeraient ainsi un long et puissant aimant pouvant dégager un courant énergétique de grande envergure. C’est ce que l’on appelle un faisceau holographique, car il contient l’énergie fondamentale de ces systèmes.

Suite à la convergence, ce faisceau holographique gérera les restes de l’activité photonique. Lorsque la Terre s’alignera, elle convergera ainsi avec Tara, une version de la Terre qui évolue présentement dans une dimension parallèle plus élevée. Au cours de ce processus les particules et les antiparticules de ces planètes, ainsi que la version antiparallèle de ces planètes, convergeront pour former un tout unifié. Lorsque les particules et les antiparticules s’unissent, elles produisent une intense activité photonique que nous appelons la Ceinture de photons. Elle se renouvelle constamment à chaque cycle alors que le faisceau holographique traverse complètement l’étoile Alcyone pour enfin y laisser une bande photonique.
 
Tel que sous-entendu, la rencontre s’accompagnera d’une sélection spirituelle naturelle. Aux premiers stades de la rencontre, seules les personnes sensibles percevront des effets étranges, mais suite à la pleine immersion, même les plus endurcis seront touchés. Il surviendra alors une grande illumination de la conscience humaine, mais aussi une forte résistance aux nouvelles idées. C’est une période de l’éveil de la conscience engendrée par le cycle de l’ascension et de l’alignement planétaire.
Il est difficile de deviner exactement quelle proportion des effets découlera directement de la Ceinture. Néanmoins, ce phénomène reliant l’activité stellaire à la Ceinture de photons fera progressivement tomber le voile de l’ignorance qui nous empêche de voir à l’instant qui nous sommes. Il fera tomber également les barrières qui emprisonnent nos cellules en les stimulants à réagir aux nouvelles énergies. Et l’ADN, en fait, sera poussée à répondre à la modification des fréquences et ainsi augmentera son potentiel.
 
Au niveau psychologique:
 
notre immersion dans la bande photonique provoquera l’extirpation de tous les secrets cachés, les propulsant vers la surface pour subir une transmutation. Parallèlement, tout refoulement de certaines tendances et toute prédisposition aux malaises (physiques ou psychologiques) seront propulsés vers la surface, c’est-à-dire l’esprit conscient. Cette condition nous permettra d’évoluer très rapidement, mais pour ceux dont la tâche sera trop lourde, la maladie, la dépression et la mort pourraient s’en suivre.
 

Dans certains milieux plus avancés, on considère la bande à photons comme une véritable entité, une conscience possédant une « personnalité », et une âme ouverte aux changements et à l’action. Elle présentera à la planète une excellente occasion d’évoluer et favorisera l’acheminement des énergies vers les grilles magnétiques de la Terre, ce qui inspirera de nouvelles idées.

Les gens sentiront le besoin de se transformer, mais ceux et celles qui résisteront aux nouvelles énergies en s’accrochant obstinément à la réalité physique, ces gens-là s’enliseront dans leurs obsessions, leurs troubles émotionnels et leur négativité. Or, puisque ce genre d’épuration contribue à l’éradication des tendances autodestructrices d’une espèce, il se peut que toute la civilisation soit détruite. Même la plus dense des personnes accédera à un état de conscience supérieur, causant un remue-ménage inquiétant dans son corps et son esprit si elle est prise au dépourvu.
 
 
Au niveau géologique:
 
les bouleversements terrestres seront dramatiques, mais ils permettront à la planète de se guérir. Par exemple, la Terre maternelle tentera de protéger son pétrole, dont les réserves sont déjà surexploitées par l’homme. Pour ce faire, elle durcira sa croûte sous la surface et recouvrera son pétrole, ses gaz, son charbon et ses minerais, et les acheminera plus profondément vers son centre. Par le fait même, les races bienfaisantes seront redirigées vers des lieux sûrs. On estime que la Ceinture ne quittera pas l’enceinte terrestre avant que les humains comprennent que seules les ressources superficielles (en surface) peuvent être utilisées, y compris les cours d’eau.
 
Quant aux scientifiques, ils seront en mesure de discerner avec plus d’acuité les particules subatomiques, car leur présence deviendra évidente. L’électricité sera moins consommée et d’ici aux 50 prochaines années, se tarira considérablement. Ces conditions représentent un épuisement des ressources naturelles planétaires, mais notre planète se renouvellera grâce aux nouvelles énergies cosmiques et les scientifiques devront s’y adapter. Par ailleurs, ils deviendront plus attentifs aux pouvoirs de l’amour. Ils étudieront sa composition chimique et les effets qu’elle génère sur nos vies. De nouvelles maladies surgiront et l’on dénotera des fluctuations au niveau des rythmes cardiaques. Les groupes ascendants ressentiront une expansion, tandis que les groupes descendants ressentiront des irrégularités.
 
Au niveau de la convergence des cycles en ce moment, il est intéressant d’en noter quelques-uns, en particulier le cycle reptilien qui dure 225 millions d’années, le cycle de 26.556 ans que nous avons mentionné, et le cycle de 104.000 ans, soit quatre cycles de 26.556 années culminant en un sommet évolutif très marqué. Différentes sources font aussi remarquer que ces convergences coïncideraient avec la fin de l’expansion de l’univers. La synchronisation de tels nodules laisse présager l’ouverture de strates dimensionnelles pour l’influx de nouvelles énergies et subséquemment de changements – en d’autres mots, un alignement majeur.
 
 Le nuage photonique contient de fortes concentrations d’électrons et de positrons (anti-électrons positifs). Lorsqu’il y a collision entre un électron et un positron, ces deux éléments s’annihilent et la masse est convertie en radiation (photon). Or, la présence de ces positrons a fait l’objet de prédictions voulant que ces positrons interfèrent avec l’électricité, laquelle résulte du flux des électrons. Avant que ne survienne cet événement, il serait possible de reconfigurer le système de polarités actuel, permettant ainsi un renversement de notre polarité pour compenser cette problématique. (À cet égard, nous n’avons rien remarqué jusqu’à présent.) L’énergie photonique résultant de la collision des électrons et des positrons constitue une importante source d’énergie gratuite  (voir suite).
La ceinture de photons est une émanation du centre galactique et joue un rôle dans l’activation de nos 12 brins d’ADN et 5e corps de lumière cristalline tridimensionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*