Un centre de perception extra sensorielle

Un Centre de Perception de l’Information et d’Identification du monde environnant – CIPSW – (Centre of Information Perception of the Surrounding World )

Selon ses recherches, le Docteur Komissarov émet l’hypothèse d’un centre de perception informationnelle (CIP) dans l’esprit humain. Ce dernier permet d’accéder volontairement, sans l’utilisation des organes sensoriels, à la réception directe de l’information.

Dix ans de recherches ont montré la capacité de l’esprit humain à avoir une perception informationnelle particulièrement directe.

Mark Komissarov est Directeur de l’école d’Infovision à New York, aux Etats-Unis.

Il conclut que l’information est énergie. Dans le champ électromagnétique gravitationnel, cette énergie se transforme en informations sensorielles qui sont la résultante matérielle de cette énergie.

Pour exemples : l’information visuelle est l’énergie d’un courant de lumière auquel les organes de la vue répondent naturellement. L’information auditive c’est l’énergie des ondes acoustiques, auxquelles les organes de l’audition répondent naturellement. L’information gustative, olfactive, est une énergie chimique à laquelle les récepteurs de nos organes pour le goût et l’odeur réagissent à des molécules.

Le Docteur Komissarov, s’est donné comme but l’étude de ce CIP ( Centre de Perception de l’Information), et il a breveté une méthode qui est devenue une technique d’activation de ce centre. Selon son hypothèse, il est possible de transformer le CIPSW en organe sensoriel indépendant. Il pourra recevoir l’information directement, sans utilisation des organes sensoriels habituels.

Reprenons ses termes : « Nos organes sensoriels ne sont pas suffisants. Les yeux d’un alpiniste ne verront pas une fissure couverte par la neige ; les oreilles peuvent ne pas pouvoir entendre quelqu’un s’approcher par derrière ; le nez n’identifiera pas l’odeur de l’oxyde de carbone… Quand le cerveau commence à accepter l’information directement, à l’exclusion des organes sensoriels, tous ces obstacles et limitations disparaissent. A ce moment-là, l’humain devient un surhomme. Et non seulement une élite particulièrement développée doit devenir surhumaine, mais plutôt, toute l’humanité. »

http://isiis.org/research/

Les perceptions extra-sensorielles : clairvoyance, clairaudiance, prémonition, ……. ont encore du mal à être reconnues par la science d’aujourd’hui mais le Docteur Komissarov  est fermement convaincu que lorsqu’on choisit d’observer l’invisible, on ne peut pas l’approcher – pour reprendre ses termes – avec de strictes limitations réglées par ce qui a été précédemment pensé et décrété comme vrai. Réussir l’étude de l’inconnu, réclame une approche fraîche, de nouvelles hypothèses, une ouverture d’esprit et un courage remarquable.