La Respiration Inversee

« Concentrez votre souffle vital jusqu’à ce qu’il soit aussi doux que celui d’un bébé. »
Lao Tseu

Je me suis souvent trouvée face à cette réflexion sur le sens de la respiration. Ce sujet anime beaucoup d’adeptes sur les forums et va jusqu’à des tergiversations entre les divers participants.
Au regard des pratiques comme le yoga, le taï-chi, la médecine chinoise, les arts martiaux, méditations, etc., il en ressort qu’une attention régulière sur la respiration va permettre une meilleure maîtrise sur le souffle.
– La pratique du yoga propose une respiration abdominale  «normale» ou «naturelle». C’est-à-dire qu’à l’inspire, le ventre se gonfle, le bas du dos, la cage thoracique et la zone sous-claviculaire prennent de l’expansion.
La pratique taoïste invite à une respiration abdominale “inversée”, «ordonnée» ou «paradoxale». C’est-à-dire qu’à l’inspire, on creuse le ventre, il se rétracte, et à l’expire on bombe le ventre qui se gonfle, en le poussant en direction des pieds et la zone lombaire se détent dans le sens d’une expansion.
– Dans les deux pratiques – yogique ou  taoïste – la respiration est centrée sur le diaphragme qui monte et descend. Ainsi, s’effectue un massage interne des organes.
Au niveau de la cage thoracique : massage du cœur par pression sur la pointe du muscle cardiaque, amélioration de la capacité respiratoire, nettoyage des poumons, purification des bronches avec élimination de l’air résiduel.
Au niveau de l’abdomen : massage des organes digestifs, organes sexuels et des reins.
– Cette attention sur le diaphragme aide à se recentrer et s’apaiser en profondeur. C’est le premier pas vers une exploration des courants de circulation du Chi ou Qi le long des méridiens. La maitrise sur leur orientation  permet d’énergétifier son corps et d’entretenir sa santé. Étant dans une attitude plus interne, on appréhende le prana ou  “souffle interne au souffle”.
– Dans la respiration yogique naturelle (vipadavitam), à l’inspire, on visualise le Vaisseau Conception sur le devant du corps et à l’expire on visualise le Vaisseau Gouverneur le long de la colonne vertébrale.
Dans la respiration inversée, à l’inspire, on visualise le Vaisseau Gouverneur “Du Mai” et à l’expire, on visualise le Vaisseau Conception “Ren Mai“.
– Dans toutes ces pratiques, on met en route toute l’intégrité de son corps du sommet de son crâne jusqu’au périnée.
En améliorant la circulation du sang, de la lymphe et des hormones, la respiration a un effet sur le système nerveux et le cerveau. La respiration normale a un effet plutôt relaxant et  la respiration inversée a un effet plutôt stimulant.
– La maîtrise du souffle par la respiration normale et la respiration inversée, est un facteur déterminant pour le développement du pneuma, l’affinement des émotions, préparer ses corps énergétiques et subtils, en somme : gonfler le ballon pour l’envol et rejoindre le plan de l’âme .

Dédoublement – Out of Body Experiment

A  partir d’inspirations de divers artistes,  voici une première synthèse sur le dédoublement et  diverses manières dont le corps astral se dédouble hors du corps physique.
– Il s’élève, soit simplement au-dessus du corps physique,  soit avec une rotation jusqu’à un  face à face avec le corps physique. Il peut passer par une étape assise ou encore se mettre debout.
– Le lien entre le véhicule physique et le véhicule astral semble varier selon les expériences : au niveau de la tête (de troisième oeil à troisième oeil,  troisième œil du corps physique vers la nuque du double astral),  au niveau du chakra du coeur, au niveau du nombril, …
– Le double astral peut voyager dans l’espace, dans le temps ou accéder à  d’autres espaces-temps. Il peut  aussi  traverser des vortex,  des tunnels, …
– Il rencontre des êtres intermédiaires – certains ailés comme les fées ou  les anges – ou d’autres présences de lumière.
Se raccordant à toute une chaîne d’autres corps énergétiques et subtils, il peut dépasser les limites des espaces sidéraux et ainsi rejoindre la trame originelle.

YouTube Preview Image
Remerciements à toutes les âmes qui ont su manifester leur inspiration et témoigner du vécu d’un ailleurs.