L’univers

C’est donc vers l’air que je déploie mes ailes confiantes.
Ne craignant nul obstacle, ni de cristal, ni de verre,
Je fends les cieux et m’érige à l’infini.
Et tandis que de ce globe je m’élève vers d’autres globes
Et pénètre au-delà par le champ éthéré,
Je laisse derrière moi ce que d’autres voient de loin.

Giordano Bruno (De infinito, universo e mondi, 1584)

Thanks to his marvelous inspired art
Gary Tonge on Vision Afar