Le mental et la conscience – IJP Appel-Guéry

Chapitre 9


Le mental et la conscience


« Le corps est cette femme que le mental doit baigner d’énergie et d’amour avant de l’offrir à la conscience spirituelle immortelle. »

Mental concret, mental abstrait

Dans le mental nous avons, comme dans l’astral, une dimension inférieure et une dimension supérieure ; il y a donc un mental inférieur et un mental supérieur. Il faut examiner les rapports existants entre les fonctions du mental inférieur, qui s’occupe de l’organisation rationnelle de l’existence, et les fonctions du mental supérieur, pour engager un processus d’accord de plus en plus précis avec les dimensions supérieures, et réussir l’ensemble de l’opération d’initiation et de transfert sur un dimensionnel plus élevé. Il faut essayer de préciser les impératifs du mental inférieur et en quelque sorte les aspirations du mental supérieur. Cette opération est particulièrement délicate parce que cette planète est déconnectée, et que, dans la majorité des cas, les conditions d’existence des êtres humains ne sont pas favorables à une mise en situation de jonction facile avec la dimension cosmique. Les impératifs matériels freinent toujours l’individu dans l’aménagement d’une liberté de temps, de l’énergie et de la conscience, pour un accord avec sa dimension supérieure. Rares sont les individus sur cette planète qui peuvent s’octroyer les conditions d’existence qui leur permettent de s’approcher d’un rythme leur donnant les moyens d’une conformité exacte avec leur dimension supérieure.

This entry was posted in Le mental et la conscience and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply