Pourquoi être riche ?

Pourquoi les femmes devraient-elles être riches?

Nous sommes les premières générations

Des centaines de milliers d’années dans des rôles traditionnels ont marqué le cerveau et le comportement humain : la femme faisait les enfants et s’en occupait passant la majorité de ses journées avec les autres femmes pendant que les hommes allaient chasser ou travailler pour rapporter de la nourriture. Nous sommes les premières générations à fonctionner différemment. Et bien que le rôle maternel de la femme ne puisse être nié, ce n’est que depuis quelques décennies seulement qu’elle se retrouve souvent en situation d’assumer elle-même, en plus de ses fonctions maternelles celles d’aller chercher la nourriture et tout ce qui est nécessaire au bien-être de sa famille à l’extérieur.

La femme ne s’est pas battu pour sa survie depuis des millénaires et tout à coup, ça lui tombe dessus, elle est obligée d’assurmer ce rôle. Elle doit s’adapter rapidement, intégrer un nouveau comportement qui ne fait pas partie de son héritage biologique ni culturel. Les hommes se sont toujours définis par ce qu’ils réalisent et par leur travail qui est l’une des choses les plus importantes de leur vie alors que les femmes se valorisent par la qualité de leurs relations avec les autres et le bien-être de leurs proches.

Et elles mettent rarement ces valeurs en parallèle avec l’acquisition d’argent tant qu’il n’y a pas un coup dur qui les remette en question et les confronte à finalement accepter qu’une gestion saine de l’argent est un outil indispensable au bonheur de ceux qui les entourent. Elles sont pourtant face à une réalité qui les oblige à assumer la vie sous toutes ses facettes. De plus en plus de femmes vivent seules dû au fait qu’elles se marient plus tardivement qu’avant, que 85% des familles monoparentales sont assumées par des femmes et que la plupart d’entre elles survivent à leur mari. L’espérance de vie est aujourd’hui de 82 ans pour les femmes et de 74 ans pour les hommes.

En matière d’argent, la femme peut-elle vraiment compter sur ses proches ?
Votre mari ou petit ami a des préoccupations qui peuvent, dans l’instant, ne pas lui permettre de voir la globalité des conséquences de ces décisions. Votre banquier est l’employé d’une institution dont le premier objectif est de s’assurer une clientèle pour son produit qui n’est pas toujours le plus avantageux sur les marchés financiers. L’état a toujours fait des pauvres et n’enseigne pas à l’individu le chemin de la richesse ni de l’indépendance financière hors de son contrôle. Vos enfants, même s’ils ont atteint une certaine maturité, ne sont pas sur le même palier d’observation du futur et de ce fait, leur expérience des aléas de la vie est relativisée.
 
Préserver les valeurs, qu’est-ce qui est prioritaire ?

Dans les priorités des femmes, il y a les enfants, le mari ou le copain, la famille et finalement elles… en dernier.

En se mettant ainsi, en dernier, elles n’ont pas un raisonnement très sain. Qu’est-ce qu’elles risquent ?
Elles risquent, alors qu’elles sont souvent le pilier familial, de se retrouver dans une situation précaire et parfois incapables d’assumer leurs responsabilités ainsi qu’un environnement stable pour elles et leurs enfants.

Le principal handicap de la femme pour accéder à l’enrichissement est qu’elle ne réalise pas encore complètement que dans la société actuelle, apprendre à gérer l’argent est un élément essentiel pour soutenir ses valeurs, ce qui est très facile pour l’homme, au contraire, puisque ses valeurs sont souvent en association directe avec la vie matérielle et l’argent nécessaire pour lui et les siens. Les rôles changent depuis peu et la femme doit en plus d’assurer le bonheur des siens, leur garantir un bien-être financier.

On ne comprend tout simplement pas pourquoi les comportements humains font en sorte qu’on n’utilise pas toujours l’argent pour être plus heureux. Et on se dit, en voyant des gens riches qui ne réussissent pas à être heureux, qu’on ne serait pas plus heureuse si on était riche. Et on évite ainsi de faire l’effort de bien gérer l’argent, de prendre sa vie financière en main.

Si vous n’avez pas trouvé ce qui vous rend heureuse, nous vous proposons dans ce livre de préciser vos valeurs et vos objectifs, ça sera un pas pour acquérir avec l’argent ce que vous pensez être des éléments importants de votre bonheur et de votre réalisation personnelle et financière. Vous verrez que beaucoup d’entre eux reposent sur une bonne base financière.

On a déterminé plus haut que la majorité des femmes, bien qu’ayant des valeurs différentes, se retrouvent sur le marché du travail et gagnent de l’argent, elle sont donc responsables de l’utilisation de cet argent. Pourtant, on remarque qu’elles ne modifient pas leurs priorités : s’occuper des autres est encore plus important que l’apprentissage des éléments qui conduisent à l’enrichissement, et à long terme c’est une erreur qui risque d’avoir des conséquences sur ce qu’elles voulaient réellement construire et qui était leur vraie priorité.

Si vous savez bien l’utiliser, l’argent soutient le bonheur.

Oui! Mais! Sauvez nos Valeurs! les femmes aiment l’harmonie, elles sont essentiellement à la recherche du bonheur, et de leur point de vue, elles considèrent souvent l’argent comme problématique. Qui n’a pas entendu sa meilleure amie ou sa sœur dire : « je divorce, je lui laisse tout, je ne veux rien, je lui laisse la maison. Je pars avec les enfants».

Comment analyser une telle décision ou plutôt réaction. Croyez-vous que ce soit de la générosité ? que ce soit une exceptionnelle qualité typiquement féminine ? ou tout simplement se déresponsabiliser face à la gestion de l’argent qu’il faut faire quand on est confrontée à un divorce, en fait se débarrasser du problème, ne pas vouloir s’en occuper.

Quand votre générosité devient-elle un défaut ?

Il est évident que maîtriser l’argent implique une éducation que souvent la femme n’a pas reçu et elle se retrouve donc démunie avec un effort supplémentaire à fournir dans une des pires situations de sa vie, situation où ses émotions consomment une partie de son énergie empêchant souvent le mental de bien analyser la situation et de la gérer équitablement pour tous, incluant elle-même.

Pourquoi n’a-t-elle pas appris à gérer ces situations ? On n’apprend pas ça à l’école. Donc, souvent elle l’apprend à ses dépens, elle acquiert progressivement dans les professions qu’elle exerce les informations et l’expérience qui lui permettraient de bien percevoir les jeux en cours, mais dans l’historique de la femme, ces jeux sont nouveaux.

Elle doit réaliser que dans les conditions sociales actuelles acquérir des outils lui permettant d’en connaître un peu plus sur la gestion de l’argent serait important pour son futur et une réelle source d’harmonie, de stabilité et même de bonheur. Nous risquons toutes d’être confrontées un jour à vivre seule, à avoir des enfants, à planifier un mariage, à affronter une maladie grave, à gérer un divorce ou même à perdre accidentellement notre partenaire.

Quand on regarde la vie et la vitesse à laquelle nous est offert tout ce que nous pourrions souhaiter, on se demande s’il reste encore quelque chose à inventer et dans cette incroyable expansion du progrés que nous vivons tous, nos valeurs sont remises en question et ne supportent pas toujours le choc. Oui! l’argent est nécessaire dans une société de consommation comme la nôtre. Vos enfants vivent dans un monde différent de celui dans lequel vous viviez et ils expriment les exigences d’un monde actuellement très riche dans tous les domaines. Vous êtes confrontée à cette évolution que vous soyez riche ou non, que vous soyez soutenue financièrement ou que vous soyez seule face à la gestion de votre vie matérielle, vos conditions ne changent rien aux exigences.

Conservez-vos valeurs tout en ouvrant les yeux pour réaliser qu’aujourd’hui la façon de les exprimer passent souvent par le compte « dépenses ». Vous pouvez toujours vous débrouiller pour créer des moments merveilleux sans trop de frais mais si vous n’avez pas suffisamment d’argent pour : vivre dans un lieu agréable, voyager, avoir des loisirs, vous procurer des aliments sains et équilibrés, établir les relations professionnelles nécessaires à vos projets, entretenir des amitiés, vivre de nouvelles expériences, vous développer personnellement, vous construire intellectuellement, vous instruire sur les grandes questions du monde, poursuivre une démarche spirituelle, etc.