Le coeur vs le mental

Dans la plupart des systèmes spirituel, énergétique et dans le corps physique d’une manière plus concrète, on reconnaît quatre grands niveaux constituant l’être humain : les pieds, le sexe, le coeur et la tête. Ces niveaux ont tous leur utilité bien sûr et leur importance mais sont de plus en plus complexes selon leur position dans le corps. Ils sont hiérarchisés comme l’est tout l’univers, et il ne nous viendrait pas à l’idée que ce sont les pieds qui commandent la tête, ce serait inadapté à leur fonction et à leur constitution.

7g_chakras

Je vais donc donner certaines notions sur le rôle du coeur et du mental sans oublier leurs multiples aspects humains mais plus particulièrement interdimensionnels. L’intérêt de comprendre mieux ces deux aspects de nous-même, est qu’ils sont suffisamment complexes pour concevoir et contenir l’intériorité, la quintessenciation, la synthèse qui fera le pont entre l’inférieur et le supérieur.

Mais ils doivent être transformés et purifiés dans une démarche d’évolution unitaire interne globale et non partielle d’où l’importance de leur réunification, car il est évident que l’amour et ses dérivés humains peuvent obscurcir notre lucidité et que le mental et ses coiffes de leur côté peuvent brimer notre bonheur intérieur.

Le coeur, l’amour et les émotions

Certains donnent au coeur et à l’amour tous les pouvoirs puisque c’est par eux que nous pouvons ressentir et mémoriser les moments merveilleux de notre existence. L’amour, la tendresse, la sympathie, l’amitié, l’enthousiasme, la paix, la lumière, l’élan et bien d’autres sentiments et émotions nous sont très chers parce qu’ils nous apaisent, dilatent la dureté matérielle, et nous auréolent d’un certain rayonnement.

Mais si on s’arrête à l’énergie du cœur, à l’amour et qu’on situe ce niveau comme étant le plus haut de notre système en tant qu’être évolué et si on se réfère à ce système pour prendre les décisions importantes de notre existence, nous allons rester sous un plafond humain ayant pour référence bien souvent les émotions, qu’on pourrait appeler le mental inférieur émotionnel puisque ces émotions impulsent très fortement nos décisions, nos perceptions et nos actions.

Et si ces émotions ne sont pas sous le contrôle, la limite, la canalisation du mental logique ou abstrait, du discernement ou de la conscience, ils vont emmener l’être dans la démesure, la dispersion et l’antipole de la lumière. qui existe à la limite de ces plans cardiaques. On tombe alors dans le ressentiment, la jalousie, la haine, l’orgueil et cie., la dépression, le désespoir, bien souvent en continuant de penser qu’on est en amour, on est plutôt « tombé en amour ».

La force, la cohésion, la lumière du cœur

Dans son aspect plus énergétique, l’amour est la force qui réalise les aspirations de la conscience et de l’âme, les décisions du mental et leur donne une certaine cohésion qui permettra de les manifester. C’est la force qui réunit tous les plans.

La lumière du cœur, située un peu plus haut que le coeur physique, est également l’espace alchimique où peut se créer une énergie élaborée, une lumière qui pourra être dirigée par la concentration mentale ou une aide supérieure vers des plans plus élevés de conscience situés au niveau de la tête et au-dessus de la tête.

Du coeur au mental abstrait

Si on parvient à concentrer, délimiter, conserver la lumière qui est au cœur pour la diriger non pas vers l’extérieur mais vers l’intérieur, elle va ramener au ciel la quintessence de l’être incarné, elle va réussir à passer la porte étroite du cou et elle va éclairer le mental et la conscience d’une énergie qui va permettre à la conscience de se mettre en résonance avec les véhicules supérieurs : sœur lumière, frère lumière et père spirituel.

S’il n’y a pas cette arrivée de lumière dans le mental, le mental devient une coiffe qui interdit tout passage des circuits vers les niveaux subtils et spirituels. Et c’est seulement quand le mental est fécondé par cette lumière qui a été générée dans le cœur et que la conscience est animée par un amour universel, c’est-à-dire un respect, une communion, un sens de l’harmonie et de l’unité -, que cette résonance vous met en résonance avec vos véhicules supérieurs et les hautes hiérarchies.

 

Aline

Devenir le messager d’une conscience supérieure

Channelling

Les médiums ou channels sont des personnes qui reçoivent des informations d’autres dimensions. La canalisation telle que beaucoup la pratiquent implique souvent l’intégration d’une source d’énergie autre que la leur dans leur conscience ou leur corps.

Le contact télépathique vertical, au contraire, découle de l’élévation globale d’un être lui permettant d’atteindre un niveau vibratoire en contact avec des présences supérieures, c’est-à-dire qu’il s’élève au-dessus des couches astrales horizontales par une préparation spirituelle, une purification physique, psychique et mentale et le service aux autres. Ainsi la perception s’affine et devient de plus en plus précise.

Si une personne reçoit ou veut recevoir des messages des mondes invisibles, elle doit diriger sa communication pour entrer en contact avec son père spirituel, l’esprit supérieur qui est à l’origine de son incarnation. Quand une personne est en contact avec son père spirituel ou les mondes supérieurs, normalement cette personne est pleinement consciente. S’il y a perte de conscience, si elle s’endort, elle ne maîtrise plus la communication.

Le père spirituel va en général diriger l’être vers des situations lui permettant de faire un choix, le laissant évoluer à travers diverses expériences jusqu’à un niveau qui lui permettra finalement de choisir la bonne orientation pour sortir de la souffrance physique, émotive et karmique et de reconstruire ses corps subtils, ses véhicules lumière. Le père spirituel aide l’âme incarnée dans un corps physique en lui donnant des occasions de se compléter, d’éveiller sa conscience et de transformer sa vie pour la remettre à un niveau spirituel se rapprochant du programme qu’elle avait choisi pour évoluer dans cette incarnation et s’extraire du cycle des réincarnations.

Si l’âme réussit à avoir des informations importantes lui permettant de faire ceci, il y a des preuves qui émergent à l’intérieur de l’être construisant petit à petit la vérité. Mais la vérité sur cette planète est sous une couche de pseudo-vérités incroyables et les informations en général ne proviennent pas de plans assez élevés.

Je pense qu’il faut vérifier la source et la valeur des informations, car si elles sont trop partielles par rapport à la globalité de la personne, elles peuvent être réconfortantes, mais elles ne contiennent pas les directives ou les éléments pouvant constituer les paliers qui lui permettraient de réparer les dégâts survenus lors de certaines incarnations. Nous avons expérimenté diverses personnalités dans lesquelles une partie de notre âme s’est retrouvée piégée ou a complètement disparu sous des déviations importantes : vies de guerriers, de bandits, de tyrans, etc.

Donc, suite à la réception de messages importants, il faudrait avoir des initiatives, organiser des interventions avec d’autres personnes, gérer des situations appropriées au passé que nous avons eu ou participer à toutes sortes de réalisations qui nous offrent la possibilité de traiter cette puissance, cette énergie, ce karma attaché à nous, ces actions passées qui nous ont polarisé sur cette planète parce qu’elles étaient inachevées, trop violentes ou destructrices. Il faut savoir qu’aucune entité n’a le pouvoir de nous sauver instantanément de notre karma.

L’être humain a une conscience et une capacité de choix et il doit les utiliser, c’est ce qui va lui permettre d’évoluer, d’arrêter de tuer et de détruire pour se nourrir ou survivre, de transcender sa sexualité, d’acquérir une maîtrise de ses énergies pour renforcer son psychisme, de développer son mental et le reconnecter au ciel et de reconnaître la vérité à travers ses expériences et celles des autres. Aline

Le dédoublement

Nous avons pour la plupart déjà eu la perception de n’être pas qu’un corps physique et pendant ce court instant nous vivions une réelle révélation, celle d’être habité par une conscience, une pensée, une émotion, une énergie qui n’appartenait pas, à proprement parler, au corps formel. Aujourd’hui nous savons avec toutes les informations qui circulent que cette sensation provient du fait que nous sommes parfois conscients de nos corps énergétiques. Et il est très important de prendre le temps de bien définir cette expérience, pour l’enregistrer dans notre mémoire et ainsi pouvoir la reproduire, lui donner une direction, c’est-à-dire l’utiliser à des fins précises et l’intégrer dans le cadre d’un programme d’évolution spirituelle qui extraie l’être du cycle de la matière et de son attraction.
 
Le dédoublement astral n’est, en effet, pas toujours relié à une élévation spirituelle puisqu’il se déroule souvent à notre insu, sans volonté propre mais bien pour une survie des corps astral et mental qui ont besoin de sortir quotidiennement de l’enfermement matériel extrêmement lourd dans lequel ils se trouvent piégés par les besoins du corps physique et de son environnement. On le voit dans le rêve, qui est souvent le nettoyage quotidien obligatoire d’un psychisme surchargé par des habitudes de vie trop dures pour l’âme humaine qui, par tous les moyens, essaient de survivre dans le peu d’espace qu’on lui concède. Par un processus inconscient, elle se détache alors et voyage sans le corps physique, bien souvent dans le bas astral, encore très proche du plan émotionnel terrestre, là où la plupart des âmes végètent sans direction et sans but précis, à moins qu’une force supérieure décide d’intervenir pour lui permettre de basculer dans un autre continuum et déclencher une accélération de son évolution, ce qui se produit lorsqu’un être prend à sa charge d’autres êtres pour les aider à évoluer.
 
Planifier de vivre consciemment ses dédoublements n’est cependant pas suffisant, s’élever au-dessus du champ astral exige une transformation de l’être. Il doit se libérer d’une trop forte attirance pour les innombrables expériences terrestres, avoir des initiatives lui permettant de développer les qualités essentielles qui donnent accès à un niveau vibratoire plus élevé, faire un effort de synthèse des expériences passées ou présentes qui le dispersent et construire par son imagination un passage, une porte vers d’autres dimensions de conscience. Pour atteindre la cohérence et la force nécessaire à la traversée de divers mondes, il doit travailler intensément à l’extraction des couches profondes qui le sous-tendent et prendre conscience de ce qui l’accroche à la densité terrestre.
 
À partir de ce point de vue, il faut intégrer dans sa vie spirituelle des exercices, des visualisations, des méditations, des prises de conscience, nous permettant de percevoir, de reconstituer et de bien délimiter nos corps énergétiques et mener une vie active pour extraire petit à petit de nos activités matérielles et de nos relations sociales et affectives des éléments qui vont reconstruire et renforcir une personnalité astrale, mentale et télépathique de plus en plus en résonance avec des dimensions supérieures. Ces systèmes plus subtils nous sont indispensables pour voyager dans l’espace, dans le temps, pour entrer dans d’autres champs vibratoires, d’autres mondes plus évolués que celui dans lequel nous sommes, pour y être enseigné et même plus encore, pour créer notre corps d’immortalité et notre futur interdimensionnel.

Contact avec les autres dimensions

Stage “Contact avec les autres dimensions”
Animé par Aline Martin 

Préparation des corps physique et éthérique pour entrer en communication avec les dimensions qui inspirent notre programme de vie.
L’harmonisation émotionnelle de l’être inspiré ou contacté. Gestion des énergies astrales et des phénomènes paranormaux. Le rêve lucide, le dédoublement conscient.
La transcommunication, les formes-pensées, la clairvoyance, la télépathie. L
es anges et les êtres interdimensionnels qui nous accompagnent sur le chemin de l’évolution.
La méditation et l’initiation spirituelle. L’Unité de conscience. Les sept rayons. Les âmes-groupe. Les initiés.

Voici les détails des différentes facettes que nous aborderons :

Module : Corps physique et éthérique

Préparation des corps physique et éthérique pour entrer en communication avec les dimensions qui inspirent notre programme de vie.  Élaboration d’un projet créatif.

– Préparation physique et éthérique
– Perception et connaissance des chakras
– Exercice d’auto-guérison et de circulation de l’énergie
– Harmonisation de la gamme de nos couleurs
– Contact avec les Devas, Fées et Lutins, Esprits de la nature, Élémentaux
– Élaboration d’un projet créatif par le média de votre choix : poésie, écriture, musique, théâtre, chant, invention, photo, dessin, peinture, cinéma, 3D, informatique, électronique, mécanique, construction, bricolage…

Module : Le monde astral – La transcommunication

D’où vient l’inspiration ? Cette ligne de résonance interdimensionnelle qui trace un chemin très particulier et qui cherche un moyen de communiquer. L’harmonisation émotionnelle de l’être inspiré ou contacté.

– Le corps astral
– Les couleurs de l’aura
– Les êtres et les différents niveaux du monde astral – Les phénomènes paranormaux
– Résonance et évolution psycho-émotionnelle
– Exercice de rêve lucide
– Exercice de sortie hors du corps
– Expression de soi et communication

Module : Le corps mental – La Télépathie

C’est sur ce chemin de la transcommunication qu’apparaissent des anges, des sages, des êtres interdimensionnels ayant tous un rôle très précis dans la grande harmonie de l’univers et à chaque étape de notre évolution.

– Le corps mental – Cerveau instinctif  et cerveau intuitif
– Le plan mental – Les sept ciels – Les Annales Akashiques
– Les formes-pensées – Les méthodes et outils de la transmission de la pensée
– L’intuition – La clairvoyance
– Exercice de clairvoyance et de télépathie horizontale
– La télépathie instinctive, mentale et intuitive
– Contact avec les Êtres de lumière  – Réception d’information et d’enseignement
– Réalisation et application dans notre programme de vie

Module : L’Initiation Spirituelle

Quand l’imagination, l’inspiration et la télépathie deviennent communion et connaissance.

– Les véhicules subtils – Les chakras supérieurs
– Les mondes supérieurs
– La mémoire des vies passées
– Exercice de libération de l’énergie primordiale – Qi Qong spontané
– Les quatre initiations spirituelles – Les sept rayons
– Les contacts interdimensionnels et intemporels – Les âmes-groupe  – Les initiés Monroe – IJP Appel Guéry
– Méditation de contact avec l’unité de conscience – Retrouver notre rayon
– Réunifier notre être et notre vie

La durée est 4 jours pour les 4 modules.
Est aussi offert en 2 sessions de 2 jours (2 week-end)
Contact avec les mondes invisibles

Préparation des corps physiques et éthériques pour entrer en communication avec les dimensions qui inspirent notre programme de vie.
L’harmonisation émotionnelle de l’être inspiré ou contacté. Gestion des énergies astrales et des phénomènes paranormaux. Le rêve lucide, le dédoublement conscient.
La transcommunication, les formes-pensées, la clairvoyance, la télépathie. Les anges et les êtres interdimensionnels qui nous accompagnent sur le chemin de l’évolution.
La méditation et l’initiation spirituelle. L’Unité de conscience. Les sept rayons. Les âmes-groupe. Les initiés.

Information et inscription par email : alinex13@yahoo.com

Le coût total du stage est de 175€.

Consultation privée en ligne sur demande
Atelier en ligne sur demande
Atelier à Ibiza toute l’année et dans votre pays sur demande

Aline Martin

Conscience cosmique

L’être humain d’aujourd’hui, poussé dans une conquête presque sans limite et par une technologie qui parfois le dépasse, évolue dans un contexte lui permettant d’altérer les processus complexes et incessants de la matière et de la cellule, de manipuler la vie, de conquérir l’espace, de défier le temps, de communiquer universellement. Si un enfant meurt de soif en Afrique, si une forêt est détruite en Australie, si un tremblement de terre ébranle le Chili, si une nouvelle galaxie naît, notre cœur palpite aussi. La cyber communication touche l’être humain dans plusieurs facettes de lui-même, ne lui permettant plus de rester indifférent au reste du monde. Par l’accès à l’information planétaire, une nouvelle responsabilité lui incombe, celle de devenir un être beaucoup plus grand que lui-même. Il est confronté à un choix pour lequel il n’a peut-être pas encore été préparé, celui de devenir un être planétaire, responsable non seulement de lui-même, mais de la qualité et de la durabilité de son environnement et de sa planète.

Chaque décision compte, chaque action est un pas dans la quête de soi-même et d’une vision plus grande. Que choisit-on tous les jours : la santé, la beauté, l’harmonie ? Que fait-on pour y accéder, pour permettre qu’elles existent en nous et autour de nous ? Aider et transformer l’être humain ou améliorer l’environnement qui l’entoure, c’est se responsabiliser, c’est évoluer, c’est la chose la plus importante de l’incarnation. Nous avons toutes les informations pour le faire grâce aux hautes performances du secteur de la communication qui nous permettent à l’heure actuelle d’élargir notre vision, notre évolution personnelle jusqu’à la conscience planétaire.

Cette conscience qui s’éveille en nous, qui nous est imposée presque, si nous savons réagir, est une grande opportunité d’accélération de notre évolution économique, sociale, culturelle mais aussi spirituelle. Il faut savoir que la conscience est plus vaste que nous, qu’elle a des résonances et une histoire bien au-delà de notre pays d’origine et bien au-delà de ce temps. Inspiré par de multiples sources, qu’il doit analyser et savoir canaliser, l’être humain fait partie du ciel et de la terre et doit utiliser toute ses facultés pour prendre part au jeu universel parce qu’il en connaît de plus en plus toutes les conséquences pour lui-même et pour les autres.

On a fait beaucoup d’erreurs sur le chemin de la modernisation, de l’industrialisation et de l’utilisation technologique et scientifique, mais on est de plus en plus conscients de la perfection et de la dimension magique de tout ce qui vit et respire. Il faut maintenant intervenir, c’est avant tout déterminé par notre décision, notre volonté, notre amour, nos connaissances et notre conscience. Qu’avons-nous appris aujourd’hui ? Qu’en avons-nous fait ? Combien de personnes avons-nous aidé ou enseigné, nous, les utilisateurs sensibles, intelligents et conscients de cette planète accédant à cette technologie de communication très sophistiquée et gratuite, et permettant un impact effarant sur les trois quart de la population de ce monde ?

L’accès à l’information ouvre les portes à la conscience planétaire et cosmique, nous permettant d’y apporter notre participation : observer, étudier, vérifier, partager, donc évoluer, ainsi nos enfants et nos amis grandissent et la planète peut compter sur nous. Regardez par la fenêtre : que vous aperceviez un être humain, un oiseau ou une fleur, la vie est grandiose de complexité, d’équilibre et de beauté. Le corps humain mérite respect ainsi que tout ce qui soutient sa vie. L’homme ne peut pas permettre que la planète qui le supporte soit sillonner d’explosions, de nuages chimiques et d’inventions qui attaque son équilibre vivant, cet équilibre qui respire au rythme de l’univers depuis des millions d’années. Il doit apprendre à vivre sagement et à améliorer son environnement. Il doit devenir conscient et déterminant pour créer son présent et changer son futur très rapidement.

Aline

Idylle spirituelle

Paroles d’élan, de bonheur, d’adoration divine mais aussi de quête initiatique par la volonté et le courage, ces invocations délivrent les mots de leur pesanteur pour les faire vibrer avec toute leur intensité vers les sommets où nous attend un regard plus vaste : celui de l’Unité-Universalité.

Quand la Raison devient Oraison, des chants sacrés s’élèvent pour célébrer l’Inspiration de l’Âme et la Vibration de l’Esprit. Alors jaillit en nous l’Immortelle mémoire de notre Éternité.

IJP Appel-Guéry

Réussir son bonheur

Si le rôle de l’être humain est de devenir un canal vivant et vibrant entre le Ciel et la Terre, l’art du bonheur réside dans une mystérieuse alchimie entre les plaisirs de la vie, les élans de l’âme et les illuminations de l’esprit.

Réussir son bonheur, c’est retrouver le sens d’une adéquation intime entre ce que nous sommes, ce que nous pensons, ce que nous sentons et ce que nous faisons. Cette quête du bonheur mène à la conquête de soi et à la maîtrise consciente de tous les aspects de nous-même qui font obstacles à l’harmonie.

Mais plus qu’un art de vivre, le bonheur ne serait-il pas un art de vibrer qui permettrait à chacun d’exprimer le programme originel et original qu’il porte en lui ?