La Magicienne

La Magicienne est la corde sensible qui fait vibrer deux mondes à l’unisson.

La magie de la vie, c’est l’histoire sacrée du voyage de l’âme dans la matière, dans l’espace et dans le temps en compagnie d’autres âmes.

C’est cette perception interne qu’un jour on découvre en s’arrêtant pour respirer le parfum d’une fleur, en créant une musique, en écrivant un poème, en contemplant la beauté du ciel transporté par les ailes d’un oiseau qui le traverse.

C’est être en résonance avec un son, une lumière, une couleur ou différentes ondes qui font vibrer une partie de nous.

C’est poser un regard sur un monde profane et le redimensionner pour l’intégrer dans un autre.

C’est avoir une dimension de conscience en utilisant un objet pour le rendre sacré et en redimensionnant nos actes.

La magie devient une partie intégrante de la vie courante quand on s’est beaucoup exercé à choisir les énergies qui proviennent de l’environnement. Acquérir cette maîtrise nous permet de maintenir un état de fluidité nous permettant de vivre en relation avec les harmoniques universelles.

Mais il faut créer un cadre pour protéger la sensibilité de l’âme. On ne peut se maintenir dans un niveau de subtilité si nous ne préparons pas notre environnement à ce mode de vie et si nous n’avons pas un lieu matériel préservé où nous pouvons laisser tomber notre carapace et vivre des moments magiques. Ces instants magiques, ce sont des opérations transcendantes reliées aux autres dimensions. Lorsque les conditions sont idéales, on peut atteindre des niveaux de communion avec la partie la plus fine de notre âme et l’esprit divin.

Aline

Conscience cosmique

L’être humain d’aujourd’hui, poussé dans une conquête presque sans limite et par une technologie qui parfois le dépasse, évolue dans un contexte lui permettant d’altérer les processus complexes et incessants de la matière et de la cellule, de manipuler la vie, de conquérir l’espace, de défier le temps, de communiquer universellement. Si un enfant meurt de soif en Afrique, si une forêt est détruite en Australie, si un tremblement de terre ébranle le Chili, si une nouvelle galaxie naît, notre cœur palpite aussi. La cyber communication touche l’être humain dans plusieurs facettes de lui-même, ne lui permettant plus de rester indifférent au reste du monde. Par l’accès à l’information planétaire, une nouvelle responsabilité lui incombe, celle de devenir un être beaucoup plus grand que lui-même. Il est confronté à un choix pour lequel il n’a peut-être pas encore été préparé, celui de devenir un être planétaire, responsable non seulement de lui-même, mais de la qualité et de la durabilité de son environnement et de sa planète.

Chaque décision compte, chaque action est un pas dans la quête de soi-même et d’une vision plus grande. Que choisit-on tous les jours : la santé, la beauté, l’harmonie ? Que fait-on pour y accéder, pour permettre qu’elles existent en nous et autour de nous ? Aider et transformer l’être humain ou améliorer l’environnement qui l’entoure, c’est se responsabiliser, c’est évoluer, c’est la chose la plus importante de l’incarnation. Nous avons toutes les informations pour le faire grâce aux hautes performances du secteur de la communication qui nous permettent à l’heure actuelle d’élargir notre vision, notre évolution personnelle jusqu’à la conscience planétaire.

Cette conscience qui s’éveille en nous, qui nous est imposée presque, si nous savons réagir, est une grande opportunité d’accélération de notre évolution économique, sociale, culturelle mais aussi spirituelle. Il faut savoir que la conscience est plus vaste que nous, qu’elle a des résonances et une histoire bien au-delà de notre pays d’origine et bien au-delà de ce temps. Inspiré par de multiples sources, qu’il doit analyser et savoir canaliser, l’être humain fait partie du ciel et de la terre et doit utiliser toute ses facultés pour prendre part au jeu universel parce qu’il en connaît de plus en plus toutes les conséquences pour lui-même et pour les autres.

On a fait beaucoup d’erreurs sur le chemin de la modernisation, de l’industrialisation et de l’utilisation technologique et scientifique, mais on est de plus en plus conscients de la perfection et de la dimension magique de tout ce qui vit et respire. Il faut maintenant intervenir, c’est avant tout déterminé par notre décision, notre volonté, notre amour, nos connaissances et notre conscience. Qu’avons-nous appris aujourd’hui ? Qu’en avons-nous fait ? Combien de personnes avons-nous aidé ou enseigné, nous, les utilisateurs sensibles, intelligents et conscients de cette planète accédant à cette technologie de communication très sophistiquée et gratuite, et permettant un impact effarant sur les trois quart de la population de ce monde ?

L’accès à l’information ouvre les portes à la conscience planétaire et cosmique, nous permettant d’y apporter notre participation : observer, étudier, vérifier, partager, donc évoluer, ainsi nos enfants et nos amis grandissent et la planète peut compter sur nous. Regardez par la fenêtre : que vous aperceviez un être humain, un oiseau ou une fleur, la vie est grandiose de complexité, d’équilibre et de beauté. Le corps humain mérite respect ainsi que tout ce qui soutient sa vie. L’homme ne peut pas permettre que la planète qui le supporte soit sillonner d’explosions, de nuages chimiques et d’inventions qui attaque son équilibre vivant, cet équilibre qui respire au rythme de l’univers depuis des millions d’années. Il doit apprendre à vivre sagement et à améliorer son environnement. Il doit devenir conscient et déterminant pour créer son présent et changer son futur très rapidement.

Aline