Le château de Richelieu

Après la mort de son frère Henri, qui était l’héritier direct du château, Richelieu veut absolument l’acquérir. Il montre un très gros attachement à ce château où sont nés tous ses ancêtres et lui-même. Il veut ce château à tout prix. Le règlement des affaires a été long et difficile mais finalement Armand eu le château et la seigneurie pour 79000 livres au cours d’une vente aux enchères. En mars 1621, Messire Armand Jean du Plessis de Richelieu, évêque de Luçon, prenait possession de son domaine.

Et les années passent, Richelieu est à son apogée, il est Cardinal et chef du Conseil du Roi. Au cours d’une visite au manoir ancestral, il décide d’en faire une demeure digne de sa nouvelle renommée, un palais qui pourra recevoir le Roi.

L’année 1625 semble marquer le début des travaux à Richelieu, longue période d’activités qui ne cesseront pas, jusqu’à la mort du Cardinal. Il a confié à Jacques Lemercier la charge de lui réaliser ce somptueux château, avec quand même une condition ; conserver l’aile droite de l’ancien château, celle qui contenait la chambre où Armand a vu le jour. Après avoir longuement étudié sur place Blason Rogier de la MarbelièreLemercier revient Paris où il présente les plans, qu’il vient de réaliser, à son client. Richelieu donne son accord et les travaux commencent dès le lendemain.
Richelieu choisi le sieur de la Marbelière, Jean Rogier, le père de Louise, et maire de Tours, pour suivre les travaux et les payer.

La famille Rogier de la Marbellière portait: ” D’azur, à trois roses d’or, au croissant d’argent, posé au cœur de l’écu”.

Leave a Reply