Les fées au travail et au jeu de Geoffrey Hodson

Les fées au travail et au jeu

Geoffrey Hodson

 

… Pour ceux qui ont de la peine à croire le témoignage d’autrui, il existe aussi des preuves objectives matérielles de l’existence des esprits de la nature : entre autres preuves, ils ont été photographiés en Angleterre, à Cottingley, et ces photographies ont paru d’abord dans un livre du Dr. Conan Doyle, écrivain connu et spiritualiste distingué. J’ai pu voir ces photos dans le livre d’Edward L. Gardner : Fairies et dans le livre de Frank Lind : Occult Book (Rider).

Que ces photographies prises par deux fillettes anglaises soient des photos d’esprits momentanément matérialisés (matérialisés de façon à être visibles pour des yeux physiques, ou pour l’émulsion photographique seulement) ou bien qu’elles soient des photographies psychiques médiumniques, imprimées directement sur l’émulsion, des spécialiste de la photographie ont déclaré qu’elles ne sont certainement pas des truquages.

Elles révèlent des splendides petites femmes ailées qui marchent dans l’herbe et volètent dans l’air ; habillées de robes fort transparentes, elles dansent, jouent de la musique ; on en voit une qui tient une clarinette. Visiblement, elles sont en excellents rapports avec la sœur de la fillette qui les photographiait. On voit aussi un lutin plutôt laid, vraisemblablement matérialisé, et visiblement photographié pendant qu’il bougeait.

Il existe d’autres preuves matérielles de l’existence des esprits décrits par M. Hodson, que j’ai trouvées dans un des livres du grand journaliste américain Charles Fort. Cet auteur a réuni dans plusieurs livres une foule d’événements inexplicables rapportés dans des journaux français et américains entre 1875 et 1910.

Plusieurs des faits curieux signalés par Charles Fort corroborent les dires de M. Hodson. En effet, ce voyant décrit des esprits de la nature et des dévas qui s’occupent tout spécialement des arbres. Or, certains faits signalés par Charles Fort prouvent : 1e que ces esprits invisibles qui travaillent pour les arbres existent effectivement, et 2e qu’ils s’occupent des arbres non seulement en déclenchant leurs phénomènes vitaux, leur croissance, leurs colorations, mais aussi parfois par des moyens physiques dans lesquels des processus magiques sont utilisés.

 

Voici les faits qui confirment les descriptions de M. Hodson :

Dans son livre, Charles Fort signale que dans plusieurs états américains, des agriculteurs ont vu, pendant une sècheresse, de l’eau arroser électivement un arbre, ceci quand il ne pleuvait pas sur la région. Dans certains cas, l’arrosage de l’arbre persista pendant plusieurs jours, et des journalistes locaux, appelés, purent être témoins du phénomène. Voici quelques exemples : Fort signale d’une façon précise plusieurs cas de pluies inexplicables, parfois aussi fortes que des averses, venant arroser des surfaces minimes, même durant plusieurs jours, et pendant un temps splendide. Cas signalé par le New York Sun du 30 octobre 1892 : près de Stillwater dans un lieu atteint par une sècheresse depuis plusieurs semaines, « de l’eau tombait électivement sur un grand peuplier ». Cas signalé par le St-Louis Globe-Democrat du 19 novembre 1892 : l’eau tombait sur un arbre fruitier dans un jardin de Brownsville en Pennysylvanie ; je cite : « l’eau semblait tomber de quelque hauteur au-dessus de l’arbre, et elle ne tombait que sur une aire d’un peu plus d’un mètre carré ». Dans un cas reproduit de la Monthly Weather Review, dans l’Ohio, pendant une sécheresse, c’est plusieurs arbres qu’une manne d’eau arrosait séparément.

Ce qu’un arbre ne peut pas faire, des dévas évolués comme ceux que décrit M. Hodson le peuvent exceptionnellement, surtout s’ils sont aidés par des Aides invisibles Livre d’Amber M. Tuttle : The Work of Invisible Helpers). Il est absolument évident que ces pluies bienfaisantes ne peuvent être que des manifestations d’esprits invisibles associés à certains arbres et qui « téléportent » de l’eau de la même façon qu’un médium téléporte un objet d’une grande distance.

 

 

This entry was posted in Uncategorized and tagged , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.