Corps d’arc en ciel

C’est la possibilité pour l’être humain de ne pas s’en aller en mourant mais en emportant son corps sur une autre dimension.

La dénomination “Corps d’arc en ciel” vient des pratiques bouddhistes qui permettent aux yogis accomplis d’avoir la capacité le moment venu de faire disparaitre la presque totalité de leurs corps physiques au moment de la mort.

Ce “corps d’arc en ciel” est aussi appelé “corps lumière ” dans la tradition

Certains yogis ayant terminés le cycle de leurs incarnations dans un certain niveau vibratoire manifestent le “corps d’arc-en-ciel”, quand leurs éléments se résorbent dans l’essence lumineuse des éléments qui les on créés et, et leurs corps physiques se fondent en pure énergie lumineuse, finissant par disparaître complètement.

Ce processus génère en principe une lumière vive et des arcs en ciel d’où son nom.

Il existe plusieurs sortes de corps d’arc-en-ciel selon la capacité des yogis.

Dans la tradition, le méditant se place à l’intérieur d’une tente cousue au moment de sa mort. Le corps doit être laissé absolument seul pendant plus ou moins une semaine. Au moment de l’ouverture de la tente, seuls les ongles et les cheveux demeurent, alors que le reste du corps s’est dématérialisé.

On connait un assez grand nombre de méditants, particulièrement dans la tradition bouddhiste, qui ont réalisé leur corps d’arc en ciel, principalement en Himalaya (par exemple  Vairotsana, yeshe Tsogyal, Rechungpa et Milarépa).

Les techniques bouddhistes de “Dzogchen” se pratiquent encore de nos jours. Le dernier méditant en date ayant réalisé son corps d’arc en ciel a disparu au Tibet dans les années 1990, il se nommait Ato Rimpoche. Avant il y eu Sönam Namgyal eu Tibet en 1952, Nyala Rimpoche en 1978.

Mais sans doute dans de nombreux autres temps, dans de nombreux autres lieux de notre planète et d’autres planètes, ces processus se sont déroulés secrètement.

La pureté étincelante du cœur garde la mémoire et quelque chose en nous sait bien que mourir comme on meurt d’habitude sur terre n’est pas la seule issue.

Leave a Reply