L’appel

Je voulais partager avec vous un peu du désir d’envol
Que chacun porte au fond de soi,
Jusqu’au bout.

Il est notre espérance,
Celui que l’on attend parfois toute sa vie sans savoir qu’il est là,

Mais qu’importe.

Sa présence m’a brûlée.
Que me  restera-il donc?

J’étais l’oiseau blanc
Et je savais voler,
Je connaissais le ciel,
Et je cherchais…

Pour lui,
Pour vous peut être,
Voici,
Fragile et immortel,
Mon appel à l’envol…

C’est la belle histoire
D’oiseaux migrateurs
Qui se sont retrouvés,
Par delà les temps et les espaces,
Pour le grand voyage
Du retour.

Il leur fût facile de se reconnaître
Car tous portaient dans le cœur

L’absolu.

Leur voyage fût long et parfois dangereux,
Beaucoup disparurent en chemin,
Certain survécurent aux tempêtes

Ils passèrent les portes du retour…

Leave a Reply